5 Idées fausses sur les légumes en conserve et surgelés qui vont vous choquer

Légumes en conserve et surgelés : les 5 mythes les plus répandus démystifiés
Notez cet article

La consommation d’au moins cinq fruits et légumes par jour, recommandée par l’OMS, est désormais bien ancrée dans nos habitudes. Pour atteindre cet objectif, beaucoup de Français optent pour des légumes en conserve ou surgelés.

Pourtant, ces produits font l’objet de nombreux préjugés infondés. Le président d’Unilet, Cyrille Auguste, et la nutritionniste, docteur Laurence Plumey, s’efforcent de démonter cinq des mythes les plus courants sur ces légumes.

1/ Les conserves contiennent des conservateurs

Nombreux sont ceux qui pensent que les légumes en conserve renferment divers conservateurs. Cette idée fausse provient d’une méconnaissance du processus de fabrication.

Contrairement aux croyances populaires, les fabricants ajoutent seulement de l’eau, du sel, des arômes et parfois du sucre. Ce qui permet de conserver les légumes réside dans le procédé d’appertisation. Ce traitement thermique puissant et rapide stérilise le contenu hermétique des boîtes et allonge leur durée de conservation sans ajout de conservateurs.

L’appertisation est si efficace que les légumes peuvent se conserver pendant des mois, voire des années, sans aucune détérioration de leur qualité nutritionnelle. Cette méthode prouve ainsi que les légumes en conserve peuvent être une alternative nutritive et sûre aux légumes frais.

2/ Les légumes frais sont toujours meilleurs

Beaucoup croient que les légumes frais surpassent toujours les légumes en conserve ou surgelés en termes de nutrition. Cependant, la réalité est plus nuancée.

Les légumes frais ne sont pas tous préparés immédiatement après leur récolte. Ils passent par diverses étapes : cueillette, conditionnement, transport et exposition, entraînant une dégradation progressive de leurs vitamines et nutriments à cause de l’oxydation.

A lire également  Piéger les mouches devient un jeu d'enfant avec ces deux astuces de cuisine

En revanche, les légumes surgelés sont traités rapidement après leur récolte par blanchiment thermique, congélation à -40 degrés, puis stockage à -18 degrés. Cette chaîne froide permet de « figer » les vitamines dès la cueillette, préservant ainsi mieux leurs qualités nutritionnelles que certains légumes frais.

Légumes en conserve et surgelés : les 5 mythes les plus répandus démystifiés

3/ Les légumes en conserve et surgelés proviennent de l’étranger

Une autre idée reçue concerne l’origine des légumes en conserve ou surgelés. Beaucoup pensent, à tort, qu’ils viennent d’ailleurs.

En fait, 93 % de ces légumes en France proviennent de productions locales. Ils sont souvent transformés à moins de 100 km de leur lieu de culture. Le logo « Fruits et Légumes de France », instauré en 2017, aide les consommateurs à repérer ces produits d’origine française.

Ainsi, les légumes en conserve et surgelés ne sont pas seulement nutritifs mais aussi écoresponsables, soutenant l’économie locale et réduisant l’empreinte carbone grâce à un circuit court.

4/ On peut se passer de légumes

Certains prétendent que notre alimentation peut se passer de légumes. Cette croyance va à contre-courant des recommandations médicales.

Le docteur Laurence Plumey souligne l’importance des fibres présentes dans les légumes pour l’équilibre de notre microbiote. Un microbiote intestinal sain influence positivement notre santé physique et psychologique.

Ainsi, ignorer les légumes dans notre alimentation peut nuire à notre bien-être global, accentuant l’importance de leur consommation régulière. Que ce soit en conserve, frais ou surgelés, leur apport reste indispensable.

5/ La surgélation dégrade les légumes

Le dernier mythe à démystifier est que la surgélation altère les qualités nutritionnelles des légumes.

A lire également  Les 6 règles d'or de nos anciens pour des bégonias en pot splendides, encore plus beaux qu'en Alsace

En réalité, les légumes sont rapidement blanchis et congelés après la cueillette, un processus qui « fige » les nutriments. Ce procédé de conservation par le froid préserve les vitamines, minéraux et saveurs, garantissant que ces légumes restent aussi nutritifs que leurs homologues frais.

Voici un tableau récapitulatif des avantages des légumes en conserve et surgelés comparés aux légumes frais :

Critère Légumes frais Légumes en conserve Légumes surgelés
Disponibilité Saisonnière Année entière Année entière
Durée de conservation Courte, quelques jours Longue, mois à années Longue, mois
Traitement post-récolte Oxydation possible Appertisé (stérilisation) Blanchiment et surgélation rapide
Valeur nutritionnelle Variable, selon la durée avant consommation Stable grâce à l’appertisation Très bonne grâce à la surgélation

Impact sur la consommation quotidienne

Récapituler ces mythes démasqués nous permet de consommer en toute confiance des légumes en conserve ou surgelés. Ignorer ces préjugés améliore non seulement notre santé mais aussi l’environnement et l’économie locale.

Souvent, nous cherchons également des recettes rapides à base de légumes conservés et surgelés. Pour agrémenter vos plats, consultez les meilleures recettes de pied-noire qui valorisent les légumes sous toutes leurs formes.

Les légumes en conserve et surgelés sont souvent victimes de préjugés. Voici les mythes courants démystifiés :

  • Conservateurs : Pas d’ajout de conservateurs, juste de l’eau, du sel et parfois du sucre.
  • Valeur nutritionnelle : Les surgelés préservent mieux les vitamines que certains frais.
  • Origine : 93% des légumes transformés en France proviennent de productions locales.
  • Intégration alimentaire : Les légumes sont indispensables pour un bon équilibre du microbiote.
  • Surgélation : Ce procédé préserve efficacement les nutriments et les saveurs.
A lire également  Certains fours à pizza chez Noz sont potentiellement dangereux et peuvent provoquer des incendies.